Le fichier des gens honnêtes

Le fichier des gens honnêtes

Le 7 juillet 2011, des députés se sont réunis pour voter en toute tranquillité un projet de loi digne de la perspective fasciste la plus sereinement installée. Voici venir le fichier tel que les nazis l’aurait aimé : tout de chacun sur sa pièce d’identité. Un régal pour les esprits sécuritaires. Le moyen pour faire le tri de la population quand ça prendra à un déliromaniaque négligemment installé au pouvoir.

N’a-t-on pas vu un risque de glissement avec cette chasse aux Roms voici quelques mois ?

Il s’agit du fichier des gens honnêtes, selon l’expression du sénateur UMP François Pillet. On citera, en premier sur ce fichier, les décomplexés : Patrick Balkany, Jean-Christophe Cambadélis, Alain Carignon, Jacques Chirac, Serge Dassault, Alain Juppé, Christine Lagarde, Jacques Mellick, Charles Pasqua, Nicolas Sarkozy, Bernard Tapie, Jean Tiberi, Dominique de Villepin, Éric Woertz… Comme si on avait besoin d’un fichier pour épingler ces gens honnêtes. Évidemment, tout le monde sera en bonne compagnie. Il suffira de croiser tout cela, d’une puce électronique à l’autre, avec les informations ramassées par Google

Alors, les parlementaires seraient-ils en train d’écrire les textes de loi de Matin Brun ?

Sur son blog, Jean-Marc Manach rappelle que le nombre de fichiers policiers a augmenté de 169% depuis l’arrivée de Nicolas Sarkozy au ministère de l’Intérieur, en 2002 : plus de la moitié des 70 fichiers recensés ont été créés sous son autorité. Dans le même temps, le Parlement a voté pas moins de 42 lois sécuritaires. On aurait pu penser qu’à ce train-là, le problème de l’insécurité devrait avoir été au moins partiellement réglé.

Le commerce fait avec l’État sera également sur une puce optionnelle. La première puce, dite régalienne, contiendra les informations sur le titulaire de la carte. Et un député UMP Sébastien Huygues, stupide ou naïf, présente son argumentation dans Libération : «Les deux puces, la régalienne et la commerciale, seront complètement indépendantes l’une de l’autre. La première fonctionnera sans contact, alors que la seconde pourra être insérée dans le lecteur de notre ordinateur personnel. Aucune donnée ne passera de l’une à l’autre

Ainsi, au lieu d’avoir des projets renforçant la volonté révolutionnaire de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, les députés et sénateurs concoctent du contrôle, des restrictions, de l’iniquité et de la division. Ces quelques députés et sénateurs en manque d’identité devraient peut-être penser à se le faire pour eux ce fichier des gens honnêtes…

Partager cet article

Commentaires (2)

  • Jean-Louis Lascoux Répondre

    C’est précisément ces “diverses raisons” qui peuvent t’inquiéter… parce qu’il ne s’agit pas d’actions ponctuelles, mais d’une mise sous fichier durable… quel que soit le changement politique, justement…

    9 juillet 2011 - 22 h 22 min
  • Denis JAMMET Répondre

    voté en présence de 11 députés :

    http://twitter.com/

    10 juillet 2011 - 14 h 25 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *